241

Je ne savais pas que certaines écoles laissaient aux entreprises la liberté de décider du[…]

Lire la suite →

240

Je ne savais pas que, dans mon dos, était apparue une nouvelle génération de mots[…]

Lire la suite →

237

Je ne savais pas que Jean-Luc Godard disait d’Anne Wiazemsky qu’elle était un animal-fleur. Je[…]

Lire la suite →

236

Je ne sais pourquoi l’écrivain prend si souvent le risque de se relire. Il doit[…]

Lire la suite →

234

Je ne savais pas qu’il était recommandé de consulter chaque jour Le Guide des convenances de Liselotte, « pour[…]

Lire la suite →

233

Je ne savais pas qu’Annonay comptait parmi les villes françaises les plus tristes et les[…]

Lire la suite →

232

Je ne savais pas qu’en parallèle des mariages blancs étaient célébrés les mariages gris. Ce[…]

Lire la suite →

231

Je ne savais pas qu’il existait une si longue liste de pièces justificatives permettant d’aller[…]

Lire la suite →

230

Je ne savais pas que le boycott devait son existence lexicale à Charles Cunningham Boycott,[…]

Lire la suite →

229

Je ne sais pas pour qui voter. On entend cette phrase à longueur de journée si[…]

Lire la suite →

228

Je ne sais conjuguer autre chose que les verbes, les intransitifs de préférence, les plus[…]

Lire la suite →

227

Je ne savais pas qu’au Salon de l’Agriculture les vaches de concours étaient présentées en[…]

Lire la suite →

226

Je ne savais pas que les cyclistes de haut niveau parlaient de « fringale » pour caractériser ce moment[…]

Lire la suite →

225

Je ne savais pas que les verres destinés à montrer les défauts du vin étaient[…]

Lire la suite →

224

Je ne savais pas que la pratique du rehoming était courante aux États-Unis : en un clic, on[…]

Lire la suite →

223

Je ne savais plus que la devise républicaine complète était LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ OU LA[…]

Lire la suite →

222

Je ne sais comment redescendre des faîtes de No-Elle. Pardonnez ce franglais : la Tour de[…]

Lire la suite →

221

Je ne sais pourquoi j’ai été licencié, se dit le littérateur, éberlué. J’avais pourtant, assidûment travaillé,[…]

Lire la suite →

220

Je ne savais pas que le peuple huichol, installé dans l’État de Jalisco au Mexique,[…]

Lire la suite →

219

Je ne sais pas quelle génération va succéder à la Y, celle qui yogise et s’égosille ; pas plus[…]

Lire la suite →

218

Je ne sais pas à quelle heure ouvre la préfecture. Visiblement jamais assez tôt, si[…]

Lire la suite →

216

Je ne savais pas que l’air se marchandait. « Quiconque est propriétaire d’un lopin de terre[…]

Lire la suite →

215

Je ne savais pas que l’odonyme désignait, savamment, tout type de voie de communication ;[…]

Lire la suite →

214

Je ne savais pas que les théières en terre cuite, dites de Yixing, gardaient la[…]

Lire la suite →

213

Je ne savais pas que réussir (emprunté à l’italien riuscire) signifiait d’abord sortir, trouver une issue. La[…]

Lire la suite →

211

Je ne savais pas d’où provenaient ces indémêlables lignes dessinées sur la peau veloutée de[…]

Lire la suite →

210

Je ne savais pas que le mâle alpha désignait un homme charmeur, confiant, dominateur ; un homme[…]

Lire la suite →

209

Je ne savais pas que le millepertuis était considéré au Moyen Âge comme un chasse-diable,[…]

Lire la suite →

207

Je me sais mise en trope – par certains sceptiques soucieux de suspendre leur jugement.[…]

Lire la suite →

206

Je ne sais comment aménager mon nouvel appartement. La vie pratique se confronte à l’idéale ;[…]

Lire la suite →

205

Je ne sais pas si l’agenda à mon chevet, et le calendrier suspendu au-dessus du[…]

Lire la suite →

204

Je ne savais pas que 2016 avait été désignée comme Année Internationale des légumineuses par[…]

Lire la suite →

203

Ne sais-tu pas qu’un tyran appartenant à quelqu’un est avant tout esclave ? Tu souris à[…]

Lire la suite →

202

Je ne savais pas où se trouvait l’huile de coude. Habituée des bibliothèques et de[…]

Lire la suite →

201

Je ne sais pas encore si la pharmacienne s’en apercevra, lorsque je lui tendrai, méticuleusement[…]

Lire la suite →

200

Je ne savais pas qu’un or pur à cent pour cent, c’est-à-dire de vingt-quatre carats,[…]

Lire la suite →

199

Je sais bien que « ça promet » : je est enrôlé dans tes freins et tes filets, quand moi ne[…]

Lire la suite →

198

Je ne savais pas qu’ailleurs, dans cette ville voisine appartenant soudain à une autre sphère,[…]

Lire la suite →

196

Je ne sais pas toi mais — ce qui barre d’emblée la route à la coordination conjointe de[…]

Lire la suite →

195

Je ne savais pas qu’un individu ayant un prénom pour patronyme descendait probablement d’une famille[…]

Lire la suite →

194

Je ne sais pas si je suis vraiment à la recherche d’un emploi. Cette réflexion est sournoisement[…]

Lire la suite →

193

Il ne savait pas lire mais adorait se retrouver seul ; seul-avec, tout un concept. Il s’installait[…]

Lire la suite →