234

Je ne savais pas qu’il était recommandé de consulter chaque jour Le Guide des convenances de Liselotte, « pour plaire aux siens et à ses amis ». Offert aux fidèles abonnés du Petit Écho de la Mode (le lecteur moins régulier pouvait le commander à ses frais, pour la modique somme d’un franc quarante-cinq), il était jugé « indispensable dans chaque famille ». Après de…

Continuer la lecture

233

Je ne savais pas qu’Annonay comptait parmi les villes françaises les plus tristes et les plus désertées. Sans doute aurais-je pu le deviner alors que, sur la route, je rencontrais de nombreux et prévenants ronds-points qui essayaient déjà, par tous les moyens, de retarder mon arrivée. La gérante de l’hôtel m’accueillit avec étonnement et une…

Continuer la lecture