195

Je ne savais pas qu’un individu ayant un prénom pour patronyme descendait probablement d’une famille d’orphelin. En effet, lorsqu’un enfant arrivait à l’orphelinat, il recevait le prénom d’un saint, ou du quidam qui l’avait trouvé, en guise de nom de famille. Je n’ai jamais eu le courage de plonger dans les archives, faire des recherches…

Continuer la lecture

194

Je ne sais pas si je suis vraiment à la recherche d’un emploi. Cette réflexion est sournoisement venue s’installer en moi, qui attendais sagement mon tour dans la file d’attente du cinéma, où j’étais venue me fuir et me détendre. Je m’apprêtais à présenter ma carte de demandeur d’emploi, pour bénéficier du tarif le plus bas, et…

Continuer la lecture

193

Il ne savait pas lire mais adorait se retrouver seul ; seul-avec, tout un concept. Il s’installait chaque jour à la table d’un café, y résidait du petit noir à l’anisé – avec, donc, à portée de main, cette séduisante et imperceptible possibilité de la rencontre. Pour se donner une contenance, désireux d’imiter les verres double paroi…

Continuer la lecture

192

« Je ne sais pas où me cacher. Il le faut pourtant. Je me sens terriblement sale, monstrueuse ; je désire tant m’enterrer, hors de tout paradigme… J’en deviens banale, honteusement triviale, car qui n’a jamais eu envie de disparaître ? Là, rien d’original. Je sens, pourtant, ma structure devenir trop concrète, comme un squelette ; je deviens…

Continuer la lecture