191

Je ne savais pas qu’existait, dans un minuscule village de Bourgogne, la rue du Chat fou. A cet endroit, j’ai entendu dire que les habitants se jetaient de leurs balcons et qu’ils retombaient toujours sur leurs pattes ; néanmoins, la cause de la défenestration reste assez obscure. Peut-être que ces braves gens n’avaient d’autre richesse qu’eux-mêmes,…

Continuer la lecture