175

Si j’avais su me servir d’un marteau sans me frapper maladroitement le bout des doigts, j’aurais depuis longtemps cloué le bec du spectacle mortuaire qui me fait face ! Il ne cesse d’inventer de nouvelles scènes, faisant fi des entractes et de la tragique règle des cinq actes… il traîne en longueur. Résultat : mes conduits…

Continuer la lecture

174

Je ne savais pas qu’un service de tennis pouvait atteindre deux cent soixante-trois kilomètres à l’heure. Les lanceurs de grenades, détestables figues de barbarie, ne sont décidément pas de vrais sportifs ! Ils se contentent de faire suer l’adversaire sur un terrain de colère, à ciel ouvert. Jamais la balle ne rebondit, il n’existe aucun échange,…

Continuer la lecture