132

Je savais combien la vie pouvait être dure, mais la sentence se confirmait : après m’être risquée à la croquer à pleines dents, me voilà édentée. É-den-tée ! Certes, je n’ai en ce moment guère de prédisposition à sourire, et il est fort probable que ma tendance à la rumination, par la force des choses, ne devienne…

Continuer la lecture

129

Je ne savais pas que Georges Perec avait habité au numéro 24 de la rue Vilin. Cette découverte a provoqué en moi une joie enfantine – c’est-à-dire, pure et pleine – et le soulagement de pouvoir enfin démontrer, par A + B, que nous sommes, Georges et moi, par le pouvoir des Chiffres et de la Raison,…

Continuer la lecture

128

Je ne savais pas que le monde et moi pouvions présenter, après rapide observation, le même diagnostic, à quelques nuances près : multiples récidives de larmes blanches, énergie au chômage, accidents de circulation sanguine, émotions prises en otage, murmures inondant les caves de la mémoire, risques d’un temps péri…

Continuer la lecture

127

Ils ne savaient pas, ces amoureux des bancs lubriques, qu’ils s’embrassaient rue du Béguin, et que leur présumé grand amour n’en était qu’un, un de plus parmi ceux de l’été indien, qui retarde momentanément la nostalgie des fenêtres et des encolures entr’ouvertes. Je voyais la plaque au-dessus de leurs têtes, épée de Damoclès qui ne…

Continuer la lecture

126

Je ne savais pas que les insectes étaient divisés en deux familles distinctes : les ptérygotes (avec ailes) et les aptérygotes (sans ailes), ces derniers se divisant eux-mêmes en de multiples sous-catégories telles que les aphaniptères, les malophages, les névroptères, les odonates, les blattidés, les hétéroptères, les homoptères, ou encore, les hyménoptères. Désormais, je suis en…

Continuer la lecture

125

Je ne savais pas que l’axiome de Lavoisier, selon lequel « rien ne se crée et rien ne se perd, tout se transforme », n’était, en réalité, que la reprise de la formule bien plus ancienne du philosophe présocratique Anaxagore « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de…

Continuer la lecture

123

Ils ne savaient pas si se revoir était une bonne idée : le déluge de pleurs, les cris électriques et les injures acides du matin même n’étaient guère de bons présages pour la suite de leur relation. Il faut dire que l’un comme l’autre a plus de facilité à claquer les portes qu’à entrouvrir celle du dialogue,…

Continuer la lecture

122

Ils ne savaient pas où allait les conduire ce charmant autocar – spécialement réservé à leur seul usage, par les soins du prodigue gouvernement –, jusqu’au moment où ils purent lire, en lettres composées de diodes électroluminescentes rouges, « Destination Place Golden Bauhinia » : ainsi, on leur offrait une petite escapade en ville ! (Il aurait pu s’agir d’une escapade dite touristique…

Continuer la lecture