02.02.22

Les raisons de s’émerveiller s’amenuisent ainsi que certains spécimens ; il faut donc sauter dessus gaiement comme dans les flaques qui toujours s’évaporen...

le syndrome de la terrasse — 4

Tu ne fais l’impasse sur aucun détour, retrouves sans peine les artères transversales, les petites rues perpendiculaires, les circuits tordus d’autrefois. Ta fo...

le syndrome de la terrasse — 3

On te déroule le tapis rouge, c’est-à-dire un paillasson plutôt large. Aussi as-tu l’impression de rendre visite à une jolie fille qui, malgré quelques réticenc...

le syndrome de la terrasse — 2

Si l’intérieur reste inaccessible comme le moucheron dans le verre, du moins pourras-tu frôler ce qui dépasse : l’aile droite de la terrasse. Aussi, en ten...

le syndrome de la terrasse — 1

Ça y est. On a sonné l’hallali des livreurs et des plateaux-télé. Depuis ta cabane, tu entends les rideaux se lever, les chaises qu’on traîne sur le sol, ...

13.02.21

le comateux, Shéhérazade & celui qui tourne encore bien rond

08.02.21

Agueusie et Anosmie sont dans le même bateau, Anosmie tombe à l'eau...

30.01.21

quand les muscles s’allongent et les distances raccourcissent

05.12.20

L’écrivain vit dans le genre correspondant à son texte.

02.12.20

Serait-ce une façon de tordre le cou aux idées reçues que de faire le coup du lapin à un vison ?

01.12.20

Certains ont une bonne étoile au-dessus de leur tête, et j’imagine un télescope plutôt fiable ; j’ai pour ma part une araignée au plafond.

30.11.20

Sobre fable sans morale. « C’est tout l’intérêt de cette histoire que de pouvoir recommencer à perpétuité sans qu’elle ne s’évente, ainsi qu’une liqueur jamais...

15.11.20

Je rencontre parfois quelques séismes pour qui le verdict est sans appel : je souffre d’aérophagie.

14.11.20

Je clique et collecte les minutes, les répartis en petits sachets. Je les offrirai à ceux qui me bousculent.