16.11.22

la Terre est bleue comme un kaki à chair astringente
quand je pense à toutes les perles
que j’enfile

chambre 301
je fais le tour du monde
depuis un lit au carré

le réveil percera la lune
pleine comme d’autres
cloques au pied

l’amour la poésie
petit cairn
à mon chevet
tsundoku
disent les japonais

quand je pense à tous les rêves
que j’empile
l’aube se passe autour du cou un collier de vitres teintées




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.