[Pièce Détachée 2019]


Les vêtements prennent vite l’informe de la douleur.

Ainsi commence la nouvelle que j’ai écrite pour Pièce Détachée, revue monothématique dédiée cette fois-ci au pantalon (comme l’indique fort bien la couverture).

Elle s’intitule L’Étrenne du dernier jour. Contient 1037 mots, sans compter le titre. Occupe les pages 100 et 101. Voilà pour les repères spatio-numériques. Quant à la teneur du texte, je peux juste vous dire qu’il a deux jambes.

La revue est disponible en librairie, et sur sa page internet.


Je remercie particulièrement la fondatrice de la revue, Maud Bachotet,

pour sa confiance, et sa douceur.