135

Je ne sais plus ce que je voulais écrire… Mise à part l’histoire d’un cheval qui aurait trotté sur le bout de ma langue – et encore, le souvenir reste assez cavalier –, rien ne me revient. Voilà plus de vingt-quatre années que j’essaye pourtant de m’en rappeler…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.